Mali: visite en Europe d’une délégation pour la paix dans le nord du pays

26 janvier 2015
1365 Views
Comments are off for this post

lundi 26 janvier 2015 10:02 GMT

Une délégation de la société civile malienne, comprenant notamment le président du Haut conseil islamique du Mali et l’archevêque de Bamako, a quitté dimanche la capitale malienne pour une tournée en Europe, afin de chercher des appuis pour résoudre la crise dans le nord du pays.
« Nous quittons Bamako ce dimanche soir pour la première étape de notre voyage, Paris. Nous allons rencontrer des responsables politiques français, européens, des religieux comme nous, pour demander de l’aide pour trouver une solution à la crise dans le nord du Mali », a déclaré à l’AFP Mahmoud Dicko, président du Haut conseil islamique du Mali (HCIM), peu avant le départ de la délégation.
« En France, nous allons rencontrer Mme Annick Girardin, secrétaire d’Etat au Développement et à la Francophonie, des responsables du ministère des Affaires étrangères et du Développement international, du ministère de l’Intérieur, ainsi que des responsables de la Conférence des évêques de France », a ajouté M. Dicko.
Des rencontres sont également prévues avec des responsables de la Fédération protestante de France, de l’Union des mosquées de France et de l’Observatoire de la laïcité.
Au sein de la délégation figurent le plus influent des prêcheurs maliens, Chérif Ousmane Madani Haïdara, l’archevêque de Bamako, Monseigneur Jean Zerbo, l’ancien Premier ministre touareg malien Mohamed Ag Hamani, ainsi que le président de l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM) et la présidente des Organisations féminines du Mali.
« La situation se dégrade dans le nord, il faut que les autorités institutionnelles et religieuses de l’Europe nous aident encore une fois », a poursuivi M. Dicko.
La délégation se rendra également en Belgique et en Allemagne.
Le nord du Mali est tombé en 2012 sous la coupe de groupes jihadistes liés à Al-Qaïda, qui en ont été chassés en grande partie par l’opération militaire « Serval », à l’initiative de la France, à laquelle a succédé en août 2014 l’opération « Barkhane », dont le rayon d’action s’étend à l’ensemble de la zone sahélo-saharienne.

source:
http://blink.htcsense.com/web/articleweb.aspx?regionid=2&articleid=35197712

J Zerbos

Mahamoud