Présentation

L’INITIATIVE GOUVERNANCE, SECURITE ET DROITS HUMAINS est mis en oeuvre depuis 2014 par ARGA-Mali.

Il s’inscrit dans le cadre du Programme Sahel qui est une initiative conjointe de NDI et de la DCAF avec l’appui de l’IDDH à l’attention des organisations de la société civile dans trois pays (Mali, Burkina et Niger).

Depuis leur accession à l’indépendance dans les années 1960, le Burkina Faso, le Mali et le Niger ont connu des troubles considérables suites aux interférences constantes des militaires dans la vie politique. L’armée continue d’être une menace pour les efforts de démocratisation dans ces pays, en dépit de leurs acquis démocratiques durant les deux dernières décennies. Entre 2010 et aujourd’hui, les gouvernements du Mali et du Niger ont été renversés par des coups d’Etat militaires. Le Burkina Faso, quant a lui, a connu plusieurs mutineries militaires. Bien que les circonstances entourant les coups au Mali et au Niger aient été différentes, les deux cas ont exposés les graves lacunes des institutions de la gouvernance civile. Les deux pays restent vulnérables à une déstabilisation par des groupes armés externes. Les trois pays n’ont pas l’expertise suffisante pour un contrôle civil sur les questions de sécurité. La société civile n’a pas, à ce jour, démontré sa capacité à remplir son rôle essentiel de « chien de garde » à l’égard du secteur de la sécurité et n’a pas plaidé activement pour plus de contrôle et de supervision démocratiques du secteur de la sécurité. En ce qui concerne le Mali, depuis janvier 2012, le pays traverse une importante crise sécuritaire.

Pour atteindre cet objectif le NDI-DCAF avec l’apport technique et financier de IDDH vont donner un appui technique et financier à deux structures de la société civile malienne. Après plusieurs rencontres au cours de missions exploratoires conjointes NDI – DCAF, deux partenaires ont été identifiés pour assurer la mise en œuvre du programme au sein de la Société civile malienne.

Au Mali, le Réseau ARGA-Mali (Alliance pour refonder la gouvernance au Mali) est l’une des organisations, chargée de l’opérationnalisation du programme. Le Réseau ARGA au Mali est composé d’universitaires et d’acteurs de la société civile. Au plan africain, le Réseau est présent dans quatorze pays en Afrique. ARGA travaille dans le domaine de la gouvernance et se fixe comme mission de soutenir les processus de refondation effective de la gouvernance et l’instauration d’une gouvernance légitime. Depuis 2008, ARGA-Mali met à la disposition des acteurs de la société civile, de l’Etat, des universitaires, des partenaires au développement, des espaces de débats, de réflexions, en vue de faire émerger des propositions innovantes pour faire face aux défis de la nation malienne. ARGA accompagne également les initiatives de développement à la base, le renforcement des capacités et surtout le plaidoyer et le portage de propositions de changement.